Installer Sonar – Trucs et astuces Oracle

OracleTipsTricksAprès avoir vu comment installer Oracle et installer un Loopback Adapter afin d’utiliser Oracle sur un portable ou une station sans connexion réseau, je vais présenter dans cet article quelques trucs et astuces bien utile lorsque vous devez gérer une base de données aussi complexe que peut l’être Oracle.

Par exemple, il n’y a rien de plus énervant que d’avoir rencontré un problème lors de l’installation de Oracle, et de ne pas parvenir à désinstaller celui-ci. Impossible de s’en débarrasser : il est encore plus difficile de le désinstaller que de l’installer.

Nous verrons également quelques commandes et outils de base afin de vérifier que Oracle fonctionne correctement.

Vérifier que Oracle est bien installé

Oracle menu under WindowsUne fois que Oracle a terminé de s’installer, vous pouvez vérifier que vous disposez maintenant d’un menu pour accéder à différents outils de configuration ou d’administration du logiciel lui-même et de la base de données.

Rappelez-vous : notre base de données s’appelle JPORA11 et celle-ci ainsi que le logiciel se trouvent dans un ‘ORACLE_HOME’ qui représente le répertoire d’installation.

Oracle dans le pathNous pouvons également vérifier que le répertoire qui contient les binaires ou exécutables de Oracle se trouvent dans notre path, à l’aide de la commande de même nom dans une fenètre MS-DOS.

Oracle servicesSi nous ouvrons la fenêtre des services sous Windows, nous pouvons voir également que certains services ont Oracle ont été démarrés :

  • Pour la console d’administration.
  • Pour le listener qui, comme son nom l’indique, a pour rôle d’écouter si une demande est effectuée sur la base de données.
  • La base de données elle-même (JPORA11).

Si vous avez un problème avec Oracle, il se peut que l’on vous demande de vérifier si la base ou le listener sont bien démarrés. Cela veut dire d’aller voir si les services correspondants sont bien ‘Started’.

Vérifier que Oracle fonctionne correctement

Vous utilisez un logiciel qui travaille avec votre base de données Oracle, et vous rencontrez une erreur, un problème de fonctionnement. Quelle en est la cause ? Quel est l’origine du problème ? Le logiciel lui-même ou Oracle ?

La première chose à faire consiste à vérifier que Oracle fonctionne correctement.

TNSPING Oracle

La commande tnsping permet de ‘pinguer’ la base de données, c’est-á-dire lui envoyer un message. Comme vous pouvez le voir ci-dessus, tnsping JPORA11 me retourne :

  • Le fichier ‘sqlnet.ora’ utilisé pour tracer ma base de données.
  • Les paramètres du fichier ‘tnsnames.ora’ avec le nom de celle-ci, le serveur ‘host = JPFPC’ (mon ordinateur) et le port 1521 sur lequel elle est accessible.

Autre outil qui permet de vérifier une connexion Oracle : SQLPLUS. Il s’agit de l’utilitaire livré avec Oracle pour effectuer des requêtes SQL. Il est très rudimentaire, mais permet néanmoins d’effectuer quelques consultations lorsqu’aucun autre outil s’avère disponible, et en l’espèce, de nous assurer qu’Oracle fonctionne correctement.

Dans une fenêtre DOS, la commande sqlplus /nolog lance l’outil sqlplus sans utiliser de login.

Oracle sqlplus

Le curseur ‘SQL>’ nous indique que nous sommes bien dans sqlplus.

oracle_sqlplus2

La commande connect nous permet de nous connecter avec un login utilisateur et un password: l’utilisateur ‘system’ dans notre exemple. Rappelez-vous que nous avons défini cette utilisateur lors de l’installation de Oracle.

Il est possible de lancer sqplus en se connectant directement, avec la commande sqlplus user/password, par exemple sqlplus system/system. Mais en cas d’erreur, nous ne saurions dire si celle-ci provient d’Oracle ou tout simplement d’une erreur de login. Donc là encore, si vous sollicitez de l’aide pour un problème avec votre base de données, indiquer si un ‘sqlplus /nolog’ fonctionne ou non permet de limiter les causes possibles d’erreur et facilite la recherche d’une solution.

ORA-12560 – Erreur d’adaptateur de protocole

Attention: il se peut que vous rencontriez une erreur ‘ORA-12560’ indiquant une erreur de protocole. Exemple typique d’un message d’erreur Oracle qui n’a (très souvent) rien à voir avec la cause réelle du problème. En effet, la syntaxe exacte de connection à oracle est de type ‘user/password@dbname’. Rappelez-vous en car nous en aurons besoin lorsque nous installerons SONAR.

Si vous travaillez depuis votre poste vers un serveur de base de données distant, ou si vous avez plus d’une base de données installée, alors sqlplus ne saura pas quelle base utiliser ou bien oú se trouve celle-ci. Il va considérer qu’il ne peut se connecter et indiquera donc une erreur de protocole, alors qu’il suffit d’indiquer le nom de la base de données.

Dans l’exemple suivant, la commande sqlplus /nolog fonctionne correctement. Mais lorsque nous tentons de nous connecter avec simplement le user/password system/system, nous rencontrons l’erreur de protocole ‘ORA-12560’. Il faut indiquer la base de données dans la chaîne de connection: system/system@JPORA11 afin de nous connecter sans erreur.

Oracle sqlplus

Evidemment, si l’erreur subsiste, c’est que le problème se situe ailleurs. Vérifiez bien que vos services Oracle sont démarrés et qu’un tnsping fonctionne.

Désinstaller Oracle

Pour finir, comment désinstaller Oracle. Ce n’est pas une opération courante, mais par contre, assez pénible lorsqu’il faut l’effectuer.

Oracle Universal InstallerLa première chose à faire consiste à tenter une désinstallation par Oracle lui-même. Autant commencer proprement. Pour cela, nous allons utiliser l’Installer de Oracle, qui peut servir à ajouter ou supprimer certains modules, installer un patch, upgrader de version, et aussi à désinstaller Oracle.

Si vous avez eu un problème d’installation, que votre Oracle ne fonctionne pas correctement, alors il est probable que la désinstallation ne s’effectue pas complètement, voire pas du tout. Dans ce cas, les mesures à prendre sont les suivantes:

  • Supprimer toute référence à Oracle dans votre registry. Pour cela, lancer le programme ‘regedit.exe’ et rechercher les clés de configuration Oracle dans ‘HKEY_LOCAL_MACHINE/SOFTWARE/Oracle’. Remarque: sur mon Win7 64 bits, les ‘keys’ se trouvent dans ‘HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Wow6432Node/Oracle’.
  • oracle_RegistryServicesRechercher et supprimer également toute référence aux autres services Oracle dans ‘HKEY_LOCAL_MACHINE/SYSTEM/CurrentControlSet/Services/’. Vous devez trouver un grand nombre de dossier ‘Oraclexxx’, comme par exemple ‘OracleServiceJPORA11’, ‘OracleDBConsoleJPORA11’, etc.
  • Re-démarrer votre machine (reboot).
  • Supprimer le répertoire d’installation Oracle (‘C:\Oracle’ par exemple, ou ‘C:\ORA11’ dans mon cas).
  • Supprimer le répertoire ‘C:\Program Files (x86)\Oracle’ ou ‘C:\Program Files\Oracle’ selon que vous avez un Windows 32 ou 64 bits.
  • Supprimer le contenu du répertoire ‘C:\temp’.
  • Et enfin, supprimer le contenu de votre corbeille (Recycle Bin).

Voilá, il ne reste plus trace de Oracle sur votre machine.

Il nous restera encore à voir comment créer un User SONAR sous Oracle afin de procéder à l’installation de celui-ci. Ce sera l’objet d’un prochain article.

A bientôt.

Ce article est également disponible en Leer este articulo en castellano et Read that post in english.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *