Travail à domicile

WorkingHome

J’ai participé à une conversation intéressante sur LinkedIn au sujet du travail à domicile et de savoir si le Cloud pouvait favoriser le ‘working from home’. J’ai été surpris par le nombre de personnes intéressées par cette question.

Il ya quelques mois en février, la CEO de Yahoo Marissa Mayer a annoncé une interdiction de ‘télécommuter’. Maintenant, c’est la CEO de Hewlett-Packard Meg Whitman qui souhaite que chacun travaille au bureau. Elle justifie cela en disant que « Pendant cette période de redressement critique, HP a besoin de tout le monde sur le pont. »

Ce que je trouve amusant parce que cela suppose implicitement que si vous êtes à la maison, vous êtes probablement au fond de votre lit. 

 

J’ai un ami chez HP qui fait toutes ses réunions par téléconférence depuis des années. Bon, ce n’est pas comme de travailler à la maison, mais si vous pouvez faire des réunions sans que personne ne soit dans la même salle, vous pouvez le faire à la maison. Et toutes ces grandes entreprises, les HP et Accenture et IBM, ils ont tous été les premiers à favoriser de nouvelles organisations de travail, en réinventant l’espace de bureau de sorte que n’importe qui peut brancher son ordinateur portable partout et personne n’a plus de bureau en propre.

Donc on peut parler d’un retournement de tendance et elle ne va pas vers plus d’indépendance pour l’employé. Et cela n’a rien à voir avec le Cloud ou toute autre technologie.

Lieu de travail et culture d’entreprise

J’ai travaillé pour un éditeur de logiciels français où le patron était content si vous étiez présent entre 09:00 et 21:00 tous les jours. Et puis est arrivé un nouveau qui travaillait tard, jusqu’à 2h00 ou 3h00  du matin, et donc arrivait vers 10h00 ou 11h00 dans la matinée. On lui a demandé de faire comme tout le monde et d’être là à 09h00 (cependant, personne ne lui a demandé d’arrêter de travailler pendant la nuit, évidemment) . Résultat : à la première occasion, il est parti sur un contrat de services de longue durée chez un client, de sorte qu’il pouvait faire 9h00-18h00 comme tout autre employé de ce client, et l’entreprise a dû trouver deux personnes pour faire son travail. Comment démotiver complètement quelqu’un d’enthousiaste et dévoué.

J’ai vu ce genre d’attitude aussi dans une entreprise espagnole, où ma boss me jetait une sorte de regard hautain chargé d’une certaine pitié condescendante si je partais à 19:00 alors qu’elle prenait plus de 2 heures pour rentrer déjeuner chez elle (je déjeunais en 30 minutes ou même avec un sandwich). Ou encore, elle passait de longues heures à parler bruyamment au téléphone avec ses amies tandis que tout le monde essayait de se concentrer. Parfois même, elle nous mettait une musique d’opéra dans le bureau, et nous avions droit pendant à trois actes entiers de trilles perçants d’une soliste soprano, juste pour nous montrer à quel point elle était différente et cultivée.

Je connais également un éditeur de logiciels français où ce n’est pas un problème de rester travailler à la maison, car même les managers et les directeurs le font parfois. Et il est de plus en plus accepté que si vous avez quelque chose d’important ou critique à préparer, mieux vaut rester à la maison et travailler tranquillement parce que tout le monde sait qu’il est impossible de se concentrer plus de 10 mn au bureau sans être dérangé.

Aussi, comme nous l’avons vu dans un précédent post Autonomos et Solopreneurs, si le travail est là où se trouve votre ordinateur, le travail à domicile est en fait une question de culture d’entreprise et de savoir si votre patron fait ou non confiance à ses équipes ou veut jouer au petit chef.

Lieu de travail et productivité

Je suis beaucoup plus productif à la maison.

Je ne perds pas de temps à aller travailler. A Paris, vous êtes considéré comme chanceux si vous pouvez aller au travail en moins d’une heure et de même pour revenir. Métro, boulot, dodo.
Je suis devant mon ordinateur portable 40 mn après m’être levé, en prenant mon temps pour me préparer un bon petit déjeuner et bien démarrer la journée. C’est 1 à 2 heures de plus par jour, et beaucoup moins de stress.

Chaque fois que je rencontre un client, c’est open-space partout. C’est sympa de voir vos copains mais pas toujours facile de se concentrer. Je détestais ça quand j’étais en retard sur un travail difficile et les « potes » venaient discuter à côté de football, de bagnoles ou du dernier épisode de je ne sais quelle stupide émission de télé-réalité.
Et je ne parle pas du gars qui imagine qu’il aurait pu être un grand batteur, met son casque avec sa musique, et se prend un solo de batterie sur son bureau ou avec ses pieds (si, si, j’en ai connu une paire comme ça).

Je n’ai pas beaucoup de distractions à la maison. Je prendre 30 mn chaque matin pour jeter un coup d’oeil sur les mails et les news et LinkedIn, mais je ne suis pas sur ​​Facebook ou Twitter chaque jour.
Ce n’est pas si difficile d’observer une certaine discipline dés lors que vous organisez un coin en espace de travail. Bien sûr, ne bossez pas sur le canapé devant la télévision. Je ne mets pas une chemise avec une cravate, mais je ne travaille pas en pyjama non plus.

Je pense que les entreprises sont devenus beaucoup plus agressives sur la culture obligatoire de la gagne et du challenge à tout prix, et vous êtes censé adopter une attitude de guerrier toute la journée. Et j’ai souvent assisté à des luttes féroces quand il s’agit de savoir qui a la plus longue langue pour atteindre le bas du dos du boss. Le temps que je ne perds pas à jouer ‘la comédie humaine’, je peux l’utiliser en lisant des articles ou des blogs sur la façon d’être plus efficace, mieux organisé, plus productif.

J’ai un gymnase près de chez moi et je peux y aller quand il n’y a pas trop de monde. Je mange à la maison, des plats frais, ce qui est certainement plus sain que la cantine ou le resto ou le traiteur.

Le seul inconvénient de travailler à la maison, en ce qui me concerne, c’est que je ne sais pas vraiment arrêter . Même si vous aimez votre travail au bureau, il n’est pas difficile à couper pour le week-end et laisser tout le vendredi soir jusqu’au lundi matin. Lorsque votre bureau est à la maison, c’est un peu plus difficile de ne pas travailler pendant le week-end et vous pouvez facilement vous brûler si vous n’y prenez pas soin.

Donc non, la productivité à la maison n’est pas vraiment un problème. Au contraire .

Chaque fois que quelqu’un me demande si c’est difficile d’être productif à la maison, ce qu’il veut dire vraiment, c’est « Peux-tu trouver la motivation pour travailler sans être surveillé ?». Je peux le convaincre en 2 minutes qu’il serait productif lui aussi, et ses dernières paroles sont toujours : « J’ai vraiment une vie de con au bureau ».

Et vous, comment est votre vie au bureau?

Ce article est également disponible en Leer este articulo en castellano et Read that post in english.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *